Les légumes et le curcuma pour un cerveau en santé

1.943K

La santé du cerveau repose aussi bien sur les modes de vie que sur les habitudes alimentaires. En effet certains aliments plus que d’autres assurent une bonne santé et une longévité certaine à l’organe central du corps humain. C’est le cas des rôles des légumes et du curcuma auxquels se rapportent le présent article. Il semblerait que la consommation de légumes et de l’épice orientale, le curcuma, serait bénéfique contre les expériences de dégénérescence cognitive chez les personnes âgées.

Bienfaits prouvés

De nombreuses études ont été menées pour prouver l’efficacité de ces ingrédients sur le cerveau. On en retiendra notamment deux, dont l’une pour vérifier les vertus des légumes et l’autre pour évaluer la force du curcuma.

Pour confirmer la première hypothèse, des chercheurs du Rush University Medical Center de Chicago ont procédé à un suivi d’une population échantillon de 3 700 hommes et femmes âgés de 65 ans et plus.  Les participants ont été amenés à renseigner un questionnaire relatif à leurs habitudes alimentaires. Puis ils ont été soumis, sur une période de six ans, à trois tests permettant d’évaluer  leurs facultés cognitives. La remarque a été que la performance  du cerveau de tous les participants a connu un déclin avec le nombre d’années passées.

Toutefois, ce déclin était peu considérable chez les personnes qui avaient des légumes au menu de leurs habitudes alimentaires. Ce qui n’était pas le cas de ceux qui en consommaient très rarement ou presque pas. Spécifiquement ceux qui consommaient en moyenne au moins deux portions de légumes par jour était environ 40 % moins prononcé que celui des autres. Ils étaient cinq ans plus jeunes dans leur cerveau que les autres.

Légumes à privilégier

Cette vertu des légumes est attribuable à leur contenance en vitamine E qui est un antioxydant non négligeable. Les légumes à priser, pour cette fin, sont les épinards, le chou vert frisé, le chou cavalier.

Concernant les actions bénéfiques du curcumine, elles ont été testées par des chercheurs du Singapour. Ils ont procédé à l’évaluation en classant les participants âgés de plus de 60 ans par groupes de consommation rare ou pas de curcumine et de consommation très fréquente de l’épice.

Ainsi en raison de ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires, l’épice indienne pourrait être à l’origine du maintien de la bonne santé cognitive de ceux qui la consomme. Toutefois les chercheurs ont pris la peine de souligner que la consommation modérée de curcumine accompagnée de légumes pourrait être plus bénéfiques.

curcuma pour un cerveau en santé