Le burnout ou épuisement professionnel

2.126K

Apparu pour la première fois en 1969, le Burnout est aujourd’hui reconnu et définit par l’Organisation Mondiale de la Santé ; malgré cela il est toujours sujet à controverse. Encore appelé Syndrome de l’épuisement professionnel, le Burn out (terme anglais) est objet d’un large éventail d’études. D’après l’OMS, il est caractérisé par « un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail. »

épuisement professionnel

Un cabinet d’étude conclut ses recherches sur le Burnout en soulignant que le syndrome provient d’« un processus résultant d’un surengagement professionnel excessif, voire pathologique, provenant d’une exposition à des situations de travail mentalement exigeantes. Il peut aboutir à un véritable effondrement avec un épuisement émotionnel (…), physique, allant jusqu’à un épuisement psychique (…). Il touche surtout des sujets performants et sans passé psychopathologique ».

Cependant récemment, le burnout est érigé en une pathologie qui va au-delà de la sphère professionnelle. A la suite ses recherches, Pierre-Eric Sutter le qualifie de « crise de foi existentielle » en ce sens que la faible estime de soi, les charges familiales et les défaites personnelles peuvent s’ajouter aux causes professionnelles de cette pathologie et ainsi la rendre plus pesante.

Pour prévenir cette pathologie, il faut guetter l’apparition de ses signes précurseurs : un engagement excessif au travail, l’anxiété, les maladies répétées, les troubles de sommeil et de digestion. De même, si vos relations sociales se sont distendues, si vous vous repliez sur vous-même ou vous isolez, si vous ressentez une anxiété permanente ou une léthargie pesante, si vous réagissez fréquemment de façon excessive ou inappropriée (irritabilité, accès d’humeur, pleurs …) c’est votre mental qui s’exprime ! Il semble épuisé.

La vigilance est donc de rigueur pour observer et dénicher le plus petit de ces caractéristiques.

Si l’épuisement professionnel est déjà présent chez une personne, il est primordial de ne pas nier la pathologie ; ensuite prendre du recul, se retirer et se reposer. Et se faire suivre par un thérapeute : psychothérapie, sophrologie, relaxation, hypnose, PNL, Gestalt thérapie.

La personne ferait également bien de trouver un coach personnel, faire un bilan de sa vie et mettant en exergue chaque domaine  particulier de sa vie. La relaxation et la méditation dans ces moments sont d’une aide précieuse. Reconnues pour leurs bienfaits sur le plan psycho-émotionnel, les huiles essentielles peuvent être  de superbes partenaires pour la lutte contre le Burnout et pour une totale relaxation.