Aménorrhée

3.066K

L’aménorrhée est l’absence de menstruations chez une femme en âge de procréer. Le mot « aménorrhée » provient du grec a pour privation, mên pour mois et rhein pour couler. Il s’agit d’un symptôme dont il est important de connaître la cause. L’absence de règles est tout à fait naturelle lorsque, par exemple, la femme est enceinte, allaite ou approche de la ménopause. Mais en dehors de ces situations, elle peut être un signe révélateur d’un stress chronique ou encore d’un problème de santé comme l’anorexie ou d’un trouble de la glande thyroïde.

Aménorrhée

Il existe 2 types d’aménorrhée :

  • Aménorrhée primaire :lorsqu’à l’âge de 16 ans, les règles n’ont pas encore été déclenchées. Les caractères sexuels secondaires peuvent néanmoins être présents.
  • Aménorrhée secondaire :lorsqu’une femme a déjà été menstruée et cesse de l’être pour une raison ou une autre, sur une période équivalant à au moins 3 intervalles de cycles menstruels antérieurs ou 6 mois sans menstruations.

Dans la plupart des cas, l’examen clinique, un test de grossesse et parfois une échographie des organes sexuels suffisent à orienter le diagnostic. Une radiographie du poignet (pour évaluer le développement pubertaire), les dosages hormonaux ou la recherche du sexe chromosomique sont réalisés dans de rares cas d’aménorrhée primaire.

Les causes d’aménorrhée sont nombreuses. Voici les plus fréquentes par ordre décroissant.

  • La grossesse
  • Un retard de puberté sans gravité
  • L’allaitement
  • L’arrivée de la ménopause
  • La prise d’une contraception hormonale
  • L’arrêt de la prise d’un moyen contraceptif
  • La pratique d’une discipline ou d’un sport exigeant comme le marathon, le culturisme, la gymnastique ou le ballet professionnel
  • Un stress ou un choc psychologique
  • Une perte de poids rapide ou un comportement alimentaire pathologique
  • Une sécrétion excessive de prolactine par l’hypophyse
  • L’obésité ou le surplus de poids
  • La prise de certains médicaments comme des corticoïdes oraux, des antidépresseurs, des antipsychotiques ou de la chimiothérapie. La toxicomanie peut aussi causer l’aménorrhée
  • Les cicatrices utérines

Les causes suivantes sont beaucoup moins fréquentes.

  • Une anomalie de développement des organes sexuels d’origine non génétique
  • Des maladies chroniques ou endocriniennes
  • Des traitements médicaux
  • Une anomalie anatomique des organes sexuels.

Symptômes

Chez une femme n’ayant jamais été menstruée :

  • Aucune menstruation à l’âge de 14 ans et absence de développement des caractères sexuels secondaires.
  • Aucune menstruation à l’âge de 16 ans malgré la présence de développement des caractères sexuels secondaires.

Chez une femme ayant déjà été menstruée :

  • Absence de menstruations sur une période équivalant à au moins 3 intervalles de cycles menstruels antérieurs ou 6 mois sans menstruations.

Mesures préventives

Avoir une alimentation équilibrée et un poids santé. Il faut s’assurer que l’alimentation apporte suffisamment de calories pour maintenir un poids santé – mais pas trop, puisque l’obésité contribue aussi à l’aménorrhée. Apprendre à gérer le stress. Pour les athlètes : s’entourer d’une équipe pluridisciplinaire.