5 remèdes naturels contre la bronchite

2.781K

La bronchite est une maladie de l’appareil respiratoire très fréquente : au cours de sa vie, un individu risque d’en être atteint au moins une fois. Cette inflammation des bronches, des conduits qui mènent l’air inspiré de la trachée aux poumons, se divise en deux types : la bronchite aiguë et la bronchite chronique. La toux, l’expectoration de mucus ainsi que certains autres symptômes de cette maladie peuvent être apaisés par des remèdes naturels.

remèdes naturels contre la bronchite

Le géranium du Cap

Originaire de l’Afrique du Sud, le géranium du Cap est une plante largement utilisée pour lutter contre les maladies de l’appareil respiratoire. Un adulte doit prendre 30 gouttes de l’extrait standardisé EPs 7630, 3 fois par jour. La dose doit être diminuée si elle est administrée à un enfant. Dans ce cas, il faut suivre les informations du fabricant.

Le thym

Combiné à la racine de primevère officinale, le thym serait efficace pour réduire modérément la durée et l’intensité des symptômes de la bronchite.

Infuser de 1 g à 2 g de plante séchée dans 150 ml d’eau bouillante durant 10 minutes. Boire plusieurs tasses par jour, au besoin.

Prendre de 20 à 40 gouttes d’extrait fluide, diluées dans de l’eau ou du jus, 3 fois par jour.

Prendre de 20 à 40 gouttes de teinture, diluées dans de l’eau ou du jus, de 1 à 3 fois par jour.

Le lierre grimpant

Posologie :

  • Infusion. Infuser 1 c. à thé comble (0,3 g) de feuilles séchées dans 150 ml d’eau bouillante durant dix minutes. Boire jusqu’à trois tasses par jour.
  • Capsules de poudre de feuilles séchées. Prendre l’équivalent de 300 mg de poudre par jour.
  • Extrait fluide (1:1). Prendre 0,3 ml par jour.
  • Teinture (1:5). Prendre 1,5 ml par jour.
  • Extraits normalisés. On trouve aujourd’hui des extraits normalisés de feuilles séchées de lierre grimpant, souvent incorporés à des sirops qui peuvent renfermer d’autres ingrédients actifs. Suivre les indications du fabricant.
  • Enfants. Réduire de moitié les dosages qui précèdent.

L’eucalyptus

Posologie :

Par voie interne

  • Infusion. Infuser de 2 g à 3 g de feuilles séchées dans 150 ml d’eau bouillante durant 10 minutes. Boire deux tasses par jour.
  • Teinture (1:5). Prendre de 10 ml à 15 ml, deux fois par jour.
  • Extrait fluide (1:1). Prendre de 2 ml à 3 ml, deux fois par jour.
  • Huile essentielle. Prendre de 0,3 ml à 0,6 ml par jour (de 2 à 6 gouttes). Consulter unaromathérapeute qualifié avant de prendre de l’huile essentielle d’eucalyptus par voie interne. Ne pas administrer aux jeunes enfants ni aux femmes enceintes.
  • Inhalation. Se servir d’un diffuseur, ou verser de 4 à 6 gouttes d’huile essentielle dans 150 ml d’eau bouillante. Se couvrir la tête d’une serviette et inhaler les vapeurs de la préparation. Répéter jusqu’à trois fois par jour.

Par voie externe

  • Friction. Verser de 15 à 20 gouttes d’huile essentielle dans 25 ml d’huile végétale et frictionner la poitrine avec ce liniment, trois fois par jour.

La réglisse

Son action stimulante sur le système immunitaire contribuerait à lutter contre les infections des voies respiratoires telles que la bronchite chronique.

Posologie :

  • Racines séchées. De 5 g à 15 g par jour, répartis en 3 fois dans la journée. Prendre après chaque repas sous forme de poudre, d’infusion ou de décoction (de 2 g à 5 g dans 150 ml d’eau). On considère généralement que la racine séchée contient 4 % de glycyrrhizine.
  • Extrait total liquide 1:1 (g/ml). De 2 ml à 4 ml, 3 fois par jour, après les repas.
  • Extrait total sec 6:1 (g/g). De 330 mg à 800 mg, 3 fois par jour, après les repas.