Les troubles anxieux (anxiété, angoisse) : qu’est-ce que c’est ?

359

Les troubles anxieux regroupent divers troubles en lien avec une anxiété excessive et difficiles à gérer, qui se manifestent de façon très variable. Il peut s’agir d’attaques ou de crises de panique aiguës, de phobies, de troubles anxieux généralisés. Il existe également plusieurs classifications de ces troubles, différant légèrement selon les pays.

Si l’anxiété ponctuelle est normale, les personnes atteintes de troubles anxieux sont aux prises avec une anxiété excessive, persistante, qui affecte gravement leur qualité de vie. Le diagnostic est posé si la peur est disproportionnée (en durée, en intensité ou en fréquence) par rapport à la situation réelle, et si les symptômes persistent plus de 6 mois.

Quels sont les risques à long terme du stress sur la santé ?

Les troubles anxieux se manifestent de façon très variable, allant de crises de paniques à une phobie très précise, en passant par une anxiété généralisée et quasi constante, qui n’est justifiée par aucun événement particulier. On distingue les différents types de troubles anxieux suivants :

  • les troubles anxieux,
  • les troubles obsessionnels compulsifs et autres troubles associés,
  • les troubles associés au stress et aux traumatismes.

Les symptômes varient d’une personne à l’autre, et comprennent en général plusieurs de ces signes :

  • sensation de peur d’inquiétude, de panique ou malaise,
  • palpitations cardiaques,
  • sueurs (mains moites, bouffées de chaleur…),
  • tremblements,
  • souffle court, bouche sèche,
  • sensation d’étouffement,
  • douleurs dans la poitrine,
  • nausées,
  • vertiges ou étourdissements,
  • picotements ou engourdissements dans les membres,
  • troubles du sommeil,
  • autres symptômes physiques variés.

Les causes des troubles anxieux ne sont pas parfaitement connues mais elles font intervenir des facteurs génétiques, physiologiques et environnementaux. Ainsi, une personne a plus de risque de présenter des troubles anxieux si quelqu’un de sa famille en souffre. Le fait d’être une femme est également reconnu comme un facteur de risque de trouble anxieux. Le fait d’avoir vécu des événements stressants ou traumatisants, en particulier dans l’enfance, ou la présence d’un autre trouble psychiatrique peuvent également favoriser les troubles anxieux. De plus, la survenue d’un trouble anxieux est liée, entre autres, à des perturbations physiologiques au niveau du cerveau, en particulier au niveau de certains neurotransmetteurs.

Toutefois, de bonnes habitudes de vie restent indispensables pour essayer de limiter l’anxiété :

  • avoir un rythme régulier de sommeil et des nuits suffisamment longues,
  • pratiquer une activité physique régulière,
  • éviter la consommation d’excitants, de cannabis, d’alcool et d’autres drogues,
  • s’entourer et pouvoir être épaulé(e) en cas d’anxiété trop forte.

A découvrir également notre article précédent sur 5 thérapies pour soulager l’anxiété