LA CRYOLIPOLYSE, qu’est-ce que c’est?

2.398K

La cryolipolyse – tout droit venu des États-Unis, cet appareil vous permet de chasser vos rondeurs sans les frustrations d’un régime!

Ça fait rêver n’est-ce pas?! On vous explique comment ça marche.

La cryolipolyse, pour qui pour quoi

Elle s’adresse à celles et ceux n’ayant pas un excès de poids important et souhaitant redessiner leur silhouette en supprimant les petits bourrelets disgracieux.
Les poignées d’amour, le ventre, le double menton, les plis du dos, les cuisses, les genoux, les bras, les fesses (culotte de cheval et plis sous-fessiers) toutes ces zones peuvent être traitées avec la cryolipolyse.

Comment ça marche

La cryolipolyse consiste à détruire les cellules graisseuses par le froid. Placé à l’endroit que l’on souhaite traiter, l’appareil va refroidir la zone concernée jusqu’à -8° et provoquer ainsi la destruction des adipocytes (cellules graisseuses) tout en préservant les tissus environnants (peau, vaisseaux sanguins,…). La durée de chaque séance se situe entre 40 et 60 minutes et sera calculée en fonction de l’épaisseur de la masse graisseuse.

Le traitement de cryolipolyse peut être un peu douloureux au début mais le froid intense anesthésie naturellement et rapidement la zone.

À la fin de la séance, des rougeurs, des petits gonflements, picotements ou engourdissements peuvent apparaître pour se résorber en quelques jours.

Quels résultats

Le temps que les cellules graisseuses se dégradent puis s’éliminent par voie naturelle, il faut compter un mois pour que les premiers résultats apparaissent. Puis deux à trois mois pour le résultat définitif.
En général, une seule séance suffit, mais il est possible de la renouveler deux à trois fois maximum, espacées de 45 jours.

Les + de la cryolipolyse

La cryolipolyse est une technologie non invasive, qui ne nécessite donc ni anesthésie ni chirurgie, et promettant un résultat rapide, durable voire définitif.

Les contre-indications

La cryolipolyse est contre-indiquée en cas de grossesse, d’obésité, de maladie de Raynaud, d’urticaire au froid, de faiblesse de la paroi abdominale (hernie) ou de chirurgie récente pratiquée sur l’abdomen.

LAISSER VOTRE COMMENTAIRE