Wifi, téléphones portables, antennes… Faut-il s’en méfier ?

2.1K

En ce moment où l’usage des gadgets de la technologie ont envahi notre quotidien, les inquiétudes et questions sur leurs effets secondaires sur notre santé ne manquent pas.  Cette nouvelle forme de pollution environnementale causée par la densité du champ électromagnétique en raison du nombre sans cessant croissant des appareils électroniques (téléphones portables, antennes relais,  radio FM, micro-ondes…)  sur  le marché et également de l’usage exponentiel du Wifi. Les effets de cette pollution sur la santé sont grandissants bien qu’ils sont largement ignorés. Il y a un certain seuil de fréquence des ondes électromagnétiques ne doit pas être passé. Ce dossier se propose de donner quelques informations et des conseils sur cette nouvelle pollution.

pollution électromagnétique

  • La nouvelle pollution et la poussée des cancers

Bien que lien n’a pas été clairement établi, le Centre International de recherche sur le Cancer (CIRC) a classé les portables parmi les agents possiblement cancérigènes. Les experts  ont conclu l’éventuelle association entre les téléphones sans fil et certains cancers, comme le gliome ou le neurinome de l’acoustique.

  • La nouvelle pollution et la fertilité

La femme n’aurait aucun souci à se faire, contrairement à l’homme. Les téléphones portables réduisent le nombre des spermatozoïdes dans le sperme lorsqu’ils sont gardés en veille proches des parties génitales de l’homme. Les spermatozoïdes sont sensibles aux ondes électromagnétiques  mais on ne saurait conclure véritablement à l’infertilité.

  • La nouvelle pollution et les troubles du comportement

Les effets des ondes électromagnétiques sur les comportements des adultes ainsi que sur ceux des enfants ne sont établis mais en 2010, une étude britannique qui portait sur 28 000 bébés, a montré que les plus exposés au téléphone portable avant et après leur naissance, avaient un risque augmenté de 50% de souffrir de troubles du comportement à l’âge de 7 ans. Cette probabilité repose sur la fragilité de leur tête.

  • Les bonnes dispositions

Bien que la nocivité des téléphones portables n’a pas été confirmée et généralisée, il convient de prendre des dispositions adéquates telles que :

  • éviter de garder le portable à l’oreille. Utiliser plutôt une oreillette ou le haut-parleur
  • limiter vos appels à vingt minutes par jour, et moins de minutes pour un appel.
  • mettre le téléphone loin des organes génitaux pour les hommes, et du ventre pour les femmes enceintes.
  • Ne pas dormir avec un téléphone allumé sur sa table de nuit, ou une borne wifi à proximité. Exclure les gros appareils électriques comme les téléviseurs de la chambre à coucher et débrancher les autres.
  • Ne pas passer d’appels dans les transports en commun. Le téléphone augmente sa puissance pour chercher l’antenne relais la plus proche, en fonction de son emplacement. Avant de mettre le téléphone portable contre l’oreille, attendre que le correspondant ait décroché (baisse de la puissance du champ électromagnétique émis).