Ostéopathie crânienne

3.613K

L’ostéopathie crânienne désigne une technique très douce qui vise l’évaluation et l’amélioration du fonctionnement du système craniosacral. Le système craniosacral est composé du crâne et de toute la colonne vertébrale, ainsi que des organes et structures anatomiques qu’ils renferment. Les méninges, le cerveau, la moelle épinière et le liquide céphalo-rachidien en font partie.

On fait comprendre dans cette approche que les os du crâne seraient très subtilement mobiles contrairement au liquide céphalo-rachidien qui serait animé d’un mouvement d’expansion/rétraction intrinsèque appelé « mouvement respiratoire primaire » (MRP). C’est cette différence de mobilité entre les os du crâne et les méninges qui permettraient de créer des tampons dans ce système « hydraulique » semi-fermé. Donc tout événement qui déstabilise ce système représenterait un danger potentiel pour la santé.

Ostéopathie crânienne

De plus, grâce à des points de contact le long de la colonne vertébrale, le système craniosacral agirait sur le système nerveux ainsi que les glandes pinéale et pituitaire, logées dans le cerveau.

Les praticiens de la thérapie craniosacrale exercent un toucher très délicat pour pouvoir sentir le mouvement respiratoire primaire. A l’aide de ce toucher, ils pourront évaluer son amplitude, sa symétrie et sa qualité près du crâne et du sacrum, là où la dure-mère (la méninge extérieure) est attachée aux os. Les experts en thérapie craniosacrale auraient la capacité de  « lire » l’information véhiculée par le liquide céphalo-rachidien et, sans autre ressource, localiser une lésion ou déceler une maladie. Le traitement craniosacral permet d’équilibrer les forces hydrauliques du système craniosacral grâce à un toucher de détente.

En tant qu’une approche sur laquelle aussi bien les médecins que les ostéopathes eux-mêmes ont d mal à s’accorder, l’ostéopathie crânienne permet tout de même de :

–           soulager les symptômes de coliques des nouveau-nés.

–           réduire le temps nécessaire à l’endormissement et modifier l’activité nerveuse sympathique

–           améliorer la qualité de vie et diminuer l’anxiété des patients atteints de fibromyalgie.

–           diminuer l’agitation physique et verbale des patients atteints de démence.

Au final, il est important de s’assurer des compétences et qualifications du thérapeute avant de commencer le traitement. En plus, laissez le soin à un médecin de vous recommander une thérapie craniosacrale.