L’hypertension artérielle

2.125K

L’hypertension artérielle, ou haute pression sanguine est une pression anormalement forte du sang sur la paroi des artères. D’habitude, la tension artérielle monte lorsqu’on est stressé ou qu’un effort physique est fourni. Mais chez les personnes souffrant de l’hypertension artérielle, la pression est permanemment élevée.

L’hypertension artérielle ne possède presque pas de symptôme mais elle constitue un facteur de risque non négligeable pour plus d’une maladie. Nombreuses sont les personnes hypertendues qui ne se savent pas malades.

La maladie est plus fréquente chez les personnes âgées notamment à partir de 65 ans, mais il y a de plus en plus des cas  d’hypertendus  jeunes. La prévalence de la maladie augmente de jour en jour ; et les femmes en sont plus victimes.

hypertension artérielle

L’hypertension peut être primaire ou secondaire

Lorsqu’elle est primaire (ou essentielle), elle apparait progressivement avec les années. Les causes de cette forme d’hypertension sont principalement relatives à l’âge, à l’hérédité et au mode de vie. Des facteurs secondaires tels que l’obésité, la sédentarité, le tabagisme, l’alcoolisme, le stress et une forte consommation de sel favorisent énormément l’apparition de l’hypertension artérielle.

L’hypertension artérielle est qualifiée de secondaire lorsqu’elle apparait brusquement. Dans ce cas, la tension a tendance à être très élevée. L’hypertension secondaire peut  être une conséquence ou complication d’une autre maladie. Elle est parfois la conséquence de l’administration régulière de certains médicaments (par exemple ceux qui retiennent l’eau et le sel et ceux qui stimulent le cœur). La consommation de drogues fortes et illégales provoque aussi l’hypertension secondaire.

Une personne touchée par l’hypertension artérielle risque à la longue de souffrir :

  • Des troubles cardiaques et vasculaires : dès que la tension artérielle est élevée, le sang exerce une pression plus forte sur la paroi des artères, qui sont ainsi fragilisés ; cela  augmente le risque que l’artère se bloque par athérosclérose.
  • De l’insuffisance cardiaque : en effet l’hypertension artérielle impose un surcroît de travail au cœur, conduisant à un épuisement du muscle cardiaque.
  • Problèmes aux reins (insuffisance rénale) et aux yeux (lésions à la rétine pouvant mener à une perte de la vue). Tout cela parce que les vaisseaux sanguins sont fragilisés.

Il est donc important de comprendre la mesure de la tension artérielle pour savoir quand elle est élevée ou non. La tension artérielle comporte la pression systolique et la pression diastolique, les deux mesurées en millimètres de mercure (mmHg). Le tensiomètre est l’instrument utilisé pour ce faire

La pression systolique est la pression du sang lorsque de la contraction du cœur et de l’irrigation des artères et du corps. La pression diastolique est celle qui est mesurée quand le cœur se détend et se remplit de sang. Quand la mesure de la tension lit 120/80, alors la pression systolique est de 120mmHg et la pression diastolique fait  80.

Lorsque la pression est égale et supérieure à 140/90 la personne souffre d’hypertension artérielle. La tension idéale est de 115/75 et la tension normale est de 120/80.