Les oreillons

3.095K

D’origine virale, les oreillons sont une maladie très contagieuse. Le virus responsable de cette maladie est le paramyxovirus. Les oreillons sont une maladie infectieuse qui se manifeste par un gonflement de l’une ou des deux glandes responsables de la production de salive situées à proximité des oreilles (glandes parotides). Ce gonflement est appelé parotide. On remarque donc que le cou et les joues deviennent volumineux et  la mastication et l’action d’avaler les aliments s’accompagnent de douleur intense.

oreillons

Il s’agit d’une maladie très fréquente chez les enfants. Mais cette forte prévalence est considérablement réduite dans les pays où le vaccin ROR ou RRO (qui est administré contre la rougeole les oreillons et la rubéole) est intégré à la vaccination automatique et gratuite de l’enfant.

Comment se propage le virus des oreillons ?

Le virus paramyxovirus se transmet très rapidement par la salive, notamment :

– par les toux  ou les éternuements,

– par l’intermédiaire de jouets ou de vaisselle infectées

Durant les deux premiers jours suivant l’apparition de la parotide, la personne malade à une forte capacité de contaminer les autres. Cette période contagieuse dure jusqu’à 9 jours après le gonflement. Mais la virulence diminue au fil des temps.

Evolution et complications possibles

Les parotides apparaissent entre 2 et 3 semaines après la contamination au virus. Quelques personnes malades en plus des parotides démontrent des symptômes comme la fièvre, des maux de tête, la fatigue, la perte d’appétit, la douleur aux oreilles ou dans les muscles.

En général la maladie évolue vers une guérison au bout de 2 semaines, et ce sans aucun traitement médical ou intervention. Mais quand elle persiste et que les symptômes s’aggravent. Il ne serait pas étonnant de retrouver en face de signes de complications.

Toutefois, certains cas d’oreillons pourraient entrainer des complications telles la méningite, l’encéphalite, la pancréatite, l’orchite (une infection des testicules) et la surdité.

Il serait donc raisonnable de faire tout pour vacciner les enfants contre le virus au bon moment pour ne pas subir les conséquences fâcheuses.