L’analyse de l’albumine

2.558K

Produite par les hépatocytes (les cellules du foie), et également fournie par l’alimentation (on la trouve par exemple dans le blanc d’œuf ou encore dans le lait), l’albumine est la protéine la plus abondante (60%) dans le sang. Son rôle principal est de maintenir la pression oncotique du sang (pression osmotique due aux protéines). En outre, elle est la plus importante protéine de transport dans le sang. Elle transporte par exemple des substances endogènes et exogènes qui de sont de petites tailles et qui, seules, seraient éliminées par les reins (les hormones, la bilirubine, le calcium, etc.).

analyse de l’albumine

Cette analyse est effectuée pour déterminer le dosage de l’albumine sanguine ou albuminémie. Cette analyse a le mérite de permettre de déceler une maladie hépatique ou rénale. En plus de vérifier la quantité de protéines dans le sang.

Cette analyse se fait sous prescription du médecin, à l’hôpital ou lors d’une consultation. Elle peut être fait à l’aide du sang veineux (surtout au niveau du pli du coude), ou être mesuré dans les urines (albuminurie). On mesure en même temps, les taux d’albumine, de protéines totales et de globulines

Le taux normal d’albumine est de 3,4 et 5,4 g/dl (grammes par décilitre).

On retiendra qu’un bas taux d’albumine (hypoalbuminémie) dans le sang, traduirait une situation de :

  • atteinte des reins
  • maladie du foie : cirrhose, hépatite, ascites
  • dénutrition (apport insuffisant en protéine)
  • maladie inflammatoire
  • œdèmes
  • perte de liquide biologique, comme le syndrome néphrotique ou les brûlures étendues
  • excrétion excessive par les reins
  • entéropathie exsudative comme la maladie de Crohn
  • grossesse
  • eczéma

A l’opposé, un taux élevé d’albumine dans le sang peut être le signe de :

  • déshydratation
  • diabète insipide
  • efforts prolongés

Seul le médecin peut établir un diagnostic adéquat.