La libido féminine

2.789K

Les scientifiques l’étudient, les philosophes l’interrogent, les psychologues lui cherchent des raisons secrètes et inavouées… La libido féminine fascine, s’érige en mystère. L’envie de sexe, ça va, ça vient et, bonne nouvelle, ça revient.

La libido, c’est fragile

« Le désir fluctue en fonction du niveau de l’humeur, résume Philippe Brenot, psychiatre et psychothérapeute de couples. Il est intimement lié à l’équilibre psychosomatique, notamment du côté de l’affirmation et de l’estime de soi. On sait que les phases dépressives sont des phases sans libido, et inversement. Le rythme de vie aussi joue un grand rôle. Trop de pressions ou de contrariétés ne donnent pas les conditions de l’amour. »

Cela arrive à tout le monde d’avoir moins envie de faire l’amour, ou plus envie du tout. Pas question pour autant d’accepter la situation et de se ranger une fois pour toutes au rayon des corps brisés. La libido c’est le désir de vivre. Ça ne se maîtrise pas mais ça mérite toute notre attention.

libido féminine

Décente et chaste

Les femmes sont présentées comme les gardiennes de l’équilibre sexuel du couple, qui assurent le suivi des rapports ainsi que leur fréquence. En revanche s’estompe rapidement chez elle la magie de la nouveauté, au profit d’une routine tue-l’amour, et l’excitation sexuelle des premiers jours s’évanouit. Un constat bénéfique à l’industrie pharmaceutique qui compte bien exploiter le filon du Viagra au féminin, d’ores et déjà en plein développement au Danemark et qui, s’il est validé par les instances de santé, pourrait être commercialisé dans le monde fin 2016.

La thérapie semble, cependant, mieux à même d’améliorer ou de relancer la libido. C’est dans la tête que ça se joue, pas en dessous de la ceinture.

Si l’équation physique du plaisir peut en effet se résumer à un cocktail chimique à base de dopamine, sérotonine et d’adrénaline, on ne peut cependant pas réduire l’homme et la femme à leur seule condition physiologique.

La baisse du désir trouve également sa source dans des causes relationnelles et culturelles. Le carcan moral réprime la sexualité féminine depuis des millénaires et impose l’image sacralisée d’une femme décente et chaste. Pas plus programmée pour la fidélité que pour l’infidélité, pour la polygamie que pour la monogamie, pour la nymphomanie que pour la frigidité, la femme se retrouve prise dans des schémas culturels qui ne l’autorisent pas toujours à écouter ses désirs ; et si le plaisir peut être pratiqué seul, c’est à deux qu’il révèle tout son potentiel.

Un des secrets de la libido féminine est de ne pas avoir peur de l’inconnu, pour cela vous pouvez découvrir les différents articles présents sur discret-store.com afin de faire de nouvelles découvertes et de pimenter votre vie sexuelle.