La boulimie

3.166K

La boulimie est un trouble du comportement alimentaire qui touche essentiellement les femmes. Elle se traduit par le besoin d’avaler de grandes quantités de nourriture de façon anarchique, et ceci plusieurs fois par jour. La boulimie touche majoritairement les adolescentes et les jeunes femmes. La personne atteinte de boulimie s’appelle la boulimique.

Comment reconnaitre la boulimie

Comment reconnaitre la boulimie ?

La manifestation de la boulimie est la crise alimentaire. Ce besoin irrépressible de manger beaucoup et en un laps de temps, sans aucune limite, sucré comme salé, dans le désordre total. La plupart du temps les aliments sont avalés sans être mâchés. La perte de contrôle face à la crise est totale. La boulimique arrête de manger lorsque l’estomac est dilaté et le plus souvent, elle se fait vomir après ses crises. La purgation par le vomissement ou la prise d’un laxatif suivent la crise boulimique dans la majorité des cas, par crainte de prendre du poids. Le vomissement provoqué libère parfois en partie du malaise mais les vomissements répétés, la vidange violente de l’intestin par les laxatifs, sont sources de désordres métaboliques. D’autres compensent par des activités sportives.

Les causes de la boulimie

Elles sont d’ordre psychologique : manque de confiance en soi, sentiment d’abandon, de vide, choc émotionnel, sentiment de culpabilité et de dégoût de soi qui peut mener la boulimique à la dépression.

Quels sont les traitements ?

Les parents et les proches de la boulimique doivent la convaincre de se faire soigner, une tâche qui n’est pas facile. Il faut envisager une prise en charge axées sur quelques approches :

  • Thérapie de groupe : Le récit en public aide beaucoup. c’est la première étape de rupture avec l’isolement et le secret de la boulimie. Dans un groupe de on trouve toujours plus malheureux que soi.
  • Nutritionnelle: retrouver et maintenir un poids normal, avoir des apports énergétiques normaux, renouer avec les aliments avec des restrictions
  • Comportementale: se nourrir de façon apaisée, sans peur ni obsession, apprendre à exprimer ses émotions autrement qu’à travers la nourriture. Réapprendre à manger normalement, dans une atmosphère sereine et neutralisée.
  • Psychologique : exploration des causes profondes du trouble, travail sur l’estime de soi, sur le regard d’autrui, les culpabilités

Ce travail ne peut se faire qu’avec l’aide de praticiens spécialistes des troubles du comportement alimentaire, qu’ils soient nutritionnistes, diététiciens, psychiatres, psychologues.