L’homéopathie en pratique

3.486K

Technique thérapeutique unique, l’homéopathie est pratiquée un peu partout dans le monde. Elle se base sur la prémisse que le corps possède en lui la force de générer un processus naturel de guérison. L’homéopathe s’efforce de découvrir minutieusement tous les symptômes du patient afin de déclencher ou de soutenir le processus de guérison correspondant. L’homéopathie dispose aujourd’hui de bases de données informatisées pour les aider à choisir les remèdes en fonction des innombrables combinaisons de symptômes et de constitutions de leurs patients.

homéopathie en pratique

On retrouve 2 approches principales en homéopathie : l’approche uniciste et l’approche parcomplexes. Selon les préceptes de l’homéopathie uniciste, ou classique, l’homéopathe doit tenter de trouver un remède, et un seul, qui corresponde à l’état de son patient. L’autre approche privilégie la prescription de plusieurs remèdes à la fois ou alors d’un remède complexe.

L’Arsenicum album est fabriqué à partir d’arsenic blanc. Il est prescrit pour traiter plusieurs infections ou troubles organiques comme le stress, l’anxiété ou la gastro-entérite.

Belladona est un remède homéopathique à large spectre issu d’une plante herbacée : l’Atropabelladone qui contient deux alcaloïdes : l’hyosciamine et l’atropine. Ces composés, malgré leur toxicité, permettent, lorsqu’ils sont présents à petite dose, de lutter contre certaines infections et inflammations (fièvre avec rougeurs, congestion et douleurs battantes).

Nux Vomica est obtenu à partir des noix du vomiquier, un arbre d’Asie du Sud-Est. Il est indiqué pour le traitement de maladies très diverses comme la grippe, l’anxiété ou lors de troubles digestifs, par exemple.

Bryonia Alba est un remède homéopathique obtenu à partir de la racine de la bryone blanche, appelée aussi « navet du diable » à cause de la forte toxicité de ses baies rouges. Elle contient des saponines et des hétérosides, des molécules qui possèdent des effets laxatifs et anti-inflammatoires.

Apis Mellifera est le nom scientifique désignant l’abeille européenne. Il est obtenu à partir d’abeilles entières car c’est le dard et la poche à venin de l’abeille qui lui donnent ses vertus médicinales. Il est l’un des remèdes homéopathiques qui a le plus vaste champ d’application.

L’Ipeca est un arbrisseau d’Amérique du Sud dont la racine possède de nombreuses vertus médicinales. C’est est un anti-nauséeux, un anti-vomitif et un expectorant. C’est avec cette racine qu’est fabriqué ce remède homéopathique à large spectre qui permet de soigner diverses maladies et infections comme la gastro-entérite, la toux ou un état nauséeux.

Pulsatilla est fabriqué à partir de l’anémone pulsatille, une plante toxique qui provient d’Europe. C’est un remède homéopathique à large spectre obtenu après séchage de la tige.

Le Gelsemium sempervirens est un remède homéopathique obtenu à partir de la racine du jasmin jaune. Très toxique lorsqu’il est fortement concentré, le Gelsemium sempervirens est connu pour ses propriétés médicinales dans le traitement de la grippe ou du « trac » par exemple.