Fêtes source de dépression : comment s’en sortir ?

1.454K

On entendra par Fêtes tout au long de cet article, les grandes occasions de retrouvailles familiales et amicales. Il y a par exemple la fête de Noël.

Fêtes source de dépression

Même si cela apparait très paradoxal, les fêtes peuvent contribuer à déclencher un état dépressif. Normalement ou plutôt habituellement, les périodes festives sont des moments de retrouvailles entre amis et/ou membres de famille. Cependant, en raisons des circonstances ce que la vie  présente ;  il y a de plus en plus de personnes  qui n’ont pas la chance de se retrouver en famille à Noël.  Et ces instants de bonheur familial pour les uns se transforment en des moments de grande solitude pour les autres.

Les victimes de dépression festive sont les personnes éloignées de leurs bien-aimés ou qui se retrouvent sans famille et sans amis.  Cet état d’esprit négatif est renforcé par les messages des Fêtes qui sont recentrés autour de la famille. Il se manifeste par un isolement caractérisé du monde. Après les fêtes cette profonde solitude semblerait s’atténuer pour reprendre à l’approche des prochaines fêtes.

A moins de se préparer à l’avance, l’on ne saurait efficacement éviter voire traiter cette dépression des périodes de fêtes.

En termes de préparation, il est conseillé de se poser des questions pertinentes sur les causes de la solitude et surtout d’y répondre en toute franchise. Par exemple, qu’est ce que la fête en question représente pour moi ?

Pour se retenir de la solitude, il serait bienvenu de participer à une ou des activités qui favorisent le contact social, tout en évitant de se fixer des buts à atteindre au cours de la période, afin de ne pas connaitre une quelconque déception qui serait fatale pour le moral. Exemple de buts irréalistes, rencontrer un partenaire pour une relation sérieuse au cours des fêtes.

Au final, Il ne faut pas négliger la valeur de l’aide que peut apporter la psychothérapie dans le traitement des états dépressifs des fêtes.