Des plantes pour soulager les troubles liés à la ménopause

2.342K

Les troubles liés à la ménopause sont nombreux. En alternative ou en complément à l’hormonothérapie, découvrez les plantes qui peuvent aider à soulager les symptômes de la ménopause.

les troubles liés à la ménopause

La sauge

Comme les ovaires produisent de moins en moins d’œstrogènes, le cerveau envoie des hormones en abondance pour en stimuler la production ; ce qui provoque des bouffées de chaleur. La sauge peut s’utiliser sous les formes suivantes :

  • Feuilles séchées : 1 à 3 g infusées pendant 5 à 10 minutes dans 150 ml d’eau bouillante, 3 fois par jour
  • Teinture (1:10) : 25 gouttes, 3 fois par jour
  • Extrait liquide (1:1) : 1 à 3 ml, 3 fois par jour
  • Extrait sec (5,5:1) : 180 à 360 mg, 3 fois par jour

La valériane

La ménopause entraîne des troubles du sommeil provoqués par la baisse de production d’œstrogènes par les ovaires. Pour traiter l’insomnie, la valériane peut s’utiliser forme de racine séchée, de teinture et, d’extrait normalisé.
En raison de ses propriétés sédatives, il est déconseillé de consommer la valériane quelques heures avant de conduire un véhicule ou de manipuler des outils dangereux. Par précaution, elle est déconseillée chez les enfants et les femmes enceintes et allaitantes.

Le millepertuis et l’actée à grappes noires

La baisse d’hormones comme les œstrogènes ou la progestérone à la ménopause entraînent un bouleversement hormonal et des fluctuations de l’humeur.

Le millepertuis serait efficace à raison d’un comprimé de 900 mg, 3 fois par jour. L’actée à grappes noires, quant à elle, peut s’utiliser sous forme d’extrait normalisé, de teinture, de rhizome et racines séchées et, de décoction : porter à ébullition 40 mg de racine et de rhizome séchés dans 150 ml d’eau, à filtrer avant de boire

Ses effets se font sentir au bout de 4 à 6 semaines de traitement. Sa consommation peut engendrer occasionnellement des malaises gastro-intestinaux, des maux de tête, étourdissements, sensations de lourdeur dans les jambes, un gain de poids ou des spasmes.

Le ginseng

Pour traiter les problèmes de libido, le ginseng peut se consommer en teinture mère, sous forme de capsules ou en décoction : faire bouillir de 1 g à 2 g de racines dans 150 ml d’eau chaude pendant 10 à 15 minutes. Les dosages peuvent aller jusqu’à 3 g, 3 fois par jour.

Le trèfle rouge

Le trèfle rouge a eu des effets positifs sur les femmes à l’IMC élevé à cause de la teneur naturelle du trèfle rouge en isoflavones. Ce sont des phyto œstrogènes qui, bien qu’ayant une structure chimique très différente de celle de l’œstrogène, ont un effet légèrement ostrogénique, ce qui pourrait permettre d’atténuer certains symptômes liés à la ménopause.