Définition du bilan prénuptial

1.8K

En France, le bilan prénuptial désigne un certificat requis entre les années 1942 et 2008, pour tous les mariages civils célébrés. Il oblige les futurs époux à faire deux consultations médicales et à réaliser d’examens de laboratoire.

Les principaux examens du bilan prénuptial sont : la sérologie pour la rubéole et la toxoplasmose et la détermination du groupe sanguin.

A ce jour, ce bilan n’est plus exigé mais il est fortement conseillé de consulter un médecin (ou une sage-femme) en prévision d’une grossesse : on parle alors de consultation préconceptionnelle. L’objectif est de s’assurer qu’il n’y a pas de contre-indications à la grossesse, de s’informer quant au projet de grossesse (prévention, interventions, etc.) et aux soins de santé (vitamines, bilan sanguin, etc.) recommandés.

La consultation préconceptionnelle a le mérite de garantir les chances de conception tout en permettant de suivre la santé de la femme au cours de sa grossesse.

bilan prénuptial

Au final, le bilan prénuptial permet de :

– évaluer les antécédents médicaux (maladies génétiques, gynécologiques, etc.)

– faire un examen clinique

– mettre à jour des vaccins

– faire le bilan en cas de maladie chronique

– améliorer l’hygiène de vie

– prescrire l’acide folique (à la dose de 400 μg/jour) pour prévenir le Spina bifida et autres anomalies du tube neural chez le fœtus

– faire des analyses biologiques (VIH, IST,…)

Si l’examen clinique ou les analyses biologiques signalent la présence d’une maladie pouvant interférer avec la grossesse, une prise en charge sera proposée à la future mère ou au futur père. Les maladies chroniques doivent être stabilisées avant toute grossesse, pour que celle-ci se passe bien.

En présence d’’une IST,  un traitement s’impose. Les sérologies négatives pour la rubéole ou la varicelle feront l’objet de proposition de vaccination pour prévenir les risques inutiles pour le fœtus.