Allaiter ou pas : comment faire son choix ?

1.778K

Avant d’être une mère, la future maman est avant tout une femme. Le fait qu’elle choisisse ou non d’allaiter influence son quotidien, joue sur le rapport qu’elle a à son corps et sur les relations avec le père… Ce choix doit donc être longuement mûri avec l’aide de lectures et de diverses sources d’information pour aider à la prise de décision finale. Il n’y a pas de bon ou de mauvais choix, c’est une décision personnelle qui doit être éclairée.

Allaiter ou pas

L’allaitement est idéal pour apporter au nourrisson tous les nutriments dont il a besoin pour grandir et se développer en bonne santé. Composé de protéines, d’acides gras et de minéraux, le lait maternel est naturellement adapté au bébé, favorisant ainsi une bonne digestion. De plus, il évolue en fonction des besoins nutritionnels de l’enfant. Sa composition varie selon la tétée : il s’enrichit en graisses au fur et à mesure que le sein se vide ou lorsque les tétées sont rapprochées. La composition du lait change constamment au cours de la journée, puis au fil des mois pour s’adapter aux besoins de l’enfant qui grandit.

Le toucher joue un rôle important chez le nouveau-né : il prend connaissance du monde à travers ses premiers contacts, notamment avec l’allaitement qui favorise le peau à peau entre la mère et son enfant. L’enfant reconnaît l’odeur de sa mère mais aussi l’odeur de son lait, ce qui le rassure. La mère reconnaît elle aussi l’odeur de son bébé ce qui favorise la création de liens entre eux, un lien de confiance réciproque. Il faut néanmoins souligner que des liens peuvent s’établir entre la mère et l’enfant par d’autres moyens que l’allaitement.

La décision n’appartient qu’à la future maman. Le mieux est de s’informer en se documentant sur l’allaitement, en posant des questions à son entourage amical ou familial. Il ne faut pas hésiter à suivre les séances de préparation à la naissance et à la parentalité. Il faut savoir aussi que des associations de soutiens à l’allaitement existent et peuvent vous venir en aide. Le père ne doit pas être exclu de la prise de décision. Il est important que ce projet d’allaiter ou non soit abordé à deux. Lui aussi doit être informé pour comprendre les enjeux et les bienfaits de l’allaitement et ses contraintes. Il pourra lui aussi aider à prendre une décision.

Enfin, il est important de mettre de côté cette pression sociale qui pèse sur les jeunes mères. L’allaitement doit être un moment de plaisir, de partage avec l’enfant. Si cela ne fonctionne pas, pas de panique. Comme dit l’adage : Mieux vaut donner un biberon avec bonheur que de donner un sein à contrecœur.

 

N’hésitez pas à visitez la section « Mamans » de notre blog !