5 solutions naturelles contre la mycose vaginale

2.687K

La mycose est une infection bénigne qui provoque des démangeaisons et brûlures de la vulve. Elle est causée par la prolifération d’un champignon naturellement présent dans le vagin : Candida Albicans, lequel se développe quand la flore vaginale se déséquilibre. Ce bouleversement peut survenir au cours de la grossesse ou de la ménopause, suite à la prise d’antibiotiques ou pour diverses autres raisons (stress, alimentation, alcool etc.).

mycose vaginale

L’huile essentielle de tea tree

L’huile essentielle de tea tree, également appelée arbre à thé ou melaleuca, était utilisée bien avant le développement des antibiotiques par les aborigènes d’Australie pour traiter les blessures et infections cutanées. On trouve cette huile essentielle sous différentes formes : pure ou diluée en quantités variables dans divers produits : lotions, crèmes, onguents, shampoings, etc.

L’huile essentielle de tea tree peut cependant être irritante alors faites un test sur une petite portion de peau avant de commencer le traitement et diluez-la dans un peu d’huile végétale si nécessaire. Pendant la grossesse, demandez conseil à un professionnel de santé avant d’utiliser des huiles essentielles.

L’ail pour contrer la mycose

L’ail est un excellent allié contre les bactéries et champignons. En effet, l’allicine, le composé actif de l’ail stoppe le développement du champignon et l’empêche de coloniser le milieu.

Du zinc contre les mycoses

Une étude a montré que les femmes qui n’arrivaient pas à se débarrasser de leurs mycoses vaginale sprésentaient un taux de zinc dans le sang inférieur à celles qui n’avaient pas de mycoses. Une carence en zinc, même mineure, pourrait donc favoriser les mycoses récurrentes.

On peut le trouver sous forme de complément alimentaire mais aussi dans certains aliments.

Les probiotiques

En temps normal, des bactéries bénéfiques appelées probiotiques défendent la flore vaginale contre les micro-organismes nuisibles, tel que Candida. Consommer régulièrement ces « bonnes » bactéries permettrait alors de maintenir l’équilibre de la flore et de se prémunir contre les infections vaginales.

Tous les produits laitiers fermentés contiennent des probiotiques. Le miso, le tempeh, le kéfir et les légumes lactofermentés, comme la choucroute, en sont également riches.

Ralentissez sur les sucres

Une alimentation équilibrée, pauvre en sucres et en aliments transformés est de mise car tout comme la plupart des micro-organismes, Candida s’épanouit grâce au sucre. Evitez donc d’en consommer et surveillez votre consommation en boissons sucrées et soda. Gare aussi à l’alcool et au stress !

Si vous êtes sujette aux récidives, intégrez à votre alimentation des aliments riches :

  • En vitamine A (béta-carotène) tel que les abats, le foie, les patates douces, les carottes et épinards…
  • En vitamine C tel que les poivrons rouge et verts, la goyave, le kiwi et les agrumes…
  • En zinc tel que les huitres, les viandes (bœuf, agneau, veau), le poulet, les légumineuses et les céréales entières1.

Les récidives de mycoses vaginales sont fréquentes. Pour les prévenir, il est recommandé de porter dessous-vêtements en coton, d’utiliser un savon au pH neutre sans parfum pour la toilette intime et d’éviter les douches vaginales.