10 maladies mortelles en 24h

2.681K

Il y a certaines maladies que nous craignons plus que d’autres. Certaines maladies que les médecins cherchent à détecter au premier regard. Quel que soit leur origine ou l’organe atteint, elles ont un point commun : leur gravité.

maladies mortelles

La méningite à méningocoque

Le méningocoque est une bactérie que l’on trouve chez une personne sur 10.

Deux symptômes évoquent le diagnostic de méningite : une fièvre élevée accompagnée de violents maux de tête et, une ou plusieurs taches rouges qui ne disparaissent pas quand on appuie dessus. Les indices qui peuvent orienter le médecin : une raideur de la nuque, une gêne à la lumière et au bruit.

La maladie « mangeuse de chair »

La fasciite nécrosante, désormais appelée dermo-hypodermite bactérienne nécrosante profonde, est une infection d’une extrême gravité. La sévérité avec laquelle elle s’attaque à la peau puis aux tissus jusqu’au muscle.

L’arrêt cardiaque

L’arrêt cardiaque est « la plus urgente des urgences ». Si les gestes de premiers secours ne sont pas pratiqués dans les 8 minutes, les chances de survie sont proches de zéro.

Le choc septique

Le choc septique est la première cause de mortalité dans les services de réanimation. Il est la conséquence de l’invasion de l’organisme par des agents infectieux. Malgré les progrès de la médecine, le choc septique se solde par le décès, une fois sur deux.

Le choc anaphylactique

Comme dans le choc septique, il est provoqué par un emballement de la réponse inflammatoire. Mais cette fois, les grands coupables sont les allergènes. Il peut s’agir d’un aliment (noix, arachides, poissons, œuf), d’un médicament (aspirine, antibiotiques) ou d’une piqûre d’abeille par exemple.

L’AVC, première cause de handicap acquis

Il survient lorsque la circulation du sang s’interrompt, dans l’un des vaisseaux du cerveau. Soit le vaisseau se bouche, soit il se rompt.

La pancréatite aiguë

La pancréatite aiguë est une “auto-digestion” du pancréas. Elle se solde par la mort dans 1 un cas sur 10. Elle génère une douleur de ventre intense qui pousse le malade à adopter une position particulière dite “en chien de fusil”.

La grossesse extra-utérine

Comme son nom l’indique, la grossesse extra-utérine est le développement de l’embryon en dehors de l’utérus. Elle touche 14 000 femmes par an en France. Diagnostiquée à temps, la chirurgie n’est pas nécessaire.

La dissection aortique

Il s’agit d’une lésion de l’aorte, la plus grosse artère de l’organisme. La dissection de sa paroi provoque une douleur “en coup de couteau” au thorax, donnant la sensation d’une mort imminente.