10 conseils pour mieux gérer vos fuites urinaires

1.599K

Avec une prévalence de près de 25 % chez les femmes et 10 % chez les hommes, l’incontinence urinaire est un trouble relativement fréquent. Incommodant, il bouleverse la vie quotidienne et peut avoir de lourdes conséquences sur la vie sociale.

gérer vos fuites urinaires

Parler de ses problèmes d’incontinence à son médecin

Le simple fait d’être informé des différents traitements permet de se rassurer sur la réversibilité de sa condition et de dédramatiser la situation. Aller consulter son médecin constitue la première étape vers l’amélioration de son problème d’incontinence urinaire.

Se confier à des proches

Le fait d’en parler à des personnes qui nous sont proches et en qui nous avons confiance peut nous permettre de gagner en sérénité et en soutien. Le fait de pouvoir se confier librement constitue un pas de plus vers l’acceptation de son incontinence et une chance de mieux la vivre.

Boire de l’eau régulièrement pour ne pas irriter sa vessie

S’il est donc important de boire dès que la soif se fait sentir, il est recommandé de ne pas boire trop d’eau dans un court laps de temps, et de ne pas dépasser 1,5 litre d’eau par jour car la surconsommation d’eau stimule également la vessie.

Anticiper ses sorties pour réduire le risque de fuites urinaires

Comme les sorties à l’extérieur peuvent constituer un facteur de risque, en raison d’un accès incertain aux toilettes, il est nécessaire de les anticiper. S’il n’est pas possible de connaître la configuration du lieu en avance, on peut opter pour des protections absorbantes.

Eviter les boissons qui favorisent les fuites urinaires

Le risque de fuites urinaires dépend aussi de ce que l’on boit. L’étude a montré que la consommation de café des femmes avec une instabilité du détrusor était significativement plus élevée que celles des femmes du groupe témoin. A l’inverse, il est recommandé de boire de l’eau, des jus de fruits, des tisanes ou du café/thé décaféinés.

Lutter contre la constipation pour préserver le périnée

Pour éviter d’exercer trop de pression sur la vessie, il vaut mieux prévenir la constipation. De manière générale, il est conseillé d’éviter les agrumes, les épices et tout autre aliment acide ou irritant pour la vessie comme le chocolat ou encore les tomates.

Choisir des vêtements adéquats en cas d’incontinence urinaire

Lorsque l’on souffre d’incontinence urinaire, le choix des vêtements a un rôle à jouer sur le confort et le sentiment de tranquillité. Il faut donc choisir des vêtements discrets qui permettent de dissimuler une protection ou bien des fuites éventuelles. Pour cela, rien de tel que de choisir des vêtements sombres et amples.

Arrêter de fumer pour réduire les fuites urinaires

De manière générale, le fait de fumer augmente l’exposition au risque d’incontinence, l’arrêt du tabac peut donc être envisagé pour réduire le risque de fuites urinaires.

Eviter les sports qui sollicitent beaucoup les muscles du périnée

Souffrir d’incontinence urinaire ne signifie pas nécessairement renoncer à la pratique du sport, mais il faut éviter ceux qui sont le plus à risque. Les sports qui présentent le moins de risques sont la marche, la natation, le vélo ou encore le golf. Il est important d’entreprendre simultanément une rééducation périnéale pour réduire le risque de fuites à l’effort.

Faire attention à son poids pour améliorer son incontinence urinaire

Le fait d’être en surpoids constitue un facteur de risque supplémentaire d’incontinence urinaire car le surplus de poids fait pression sur les muscles du périnée, provoquant à terme son relâchement.