Le thé vert pour conserver ses facultés cognitives

391

Les vertus du thé vert sont multiples. Mais la plus significative d’entre elles est la capacité de conservation des facultés cognitives. En effet, la remarque a été faite que plus on boit de thé vert, moins on court le risque de voir ses facultés intellectuelles diminuer avec l’âge. Cette conclusion a été faite à la suite d’une enquête épidémiologique dont les résultats ont publiés dans l’American Journal of Clinical Nutrition1. Dans les faits, les chercheurs de l’École de médecine de l’Université Tohoku, au Japon, ont suivi la consommation de thé vert chez un échantillon  de 1 000 personnes âgées de 70 ans et plus. Puis, ils ont évalué leurs facultés cognitives. Les personnes qui buvaient au minimum deux tasses de thé vert par jour avaient plus de chance de ne pas souffrir de déficience cognitive, ce qui n’est pas le cas de ceux qui n’en prenaient que trois par semaine. Au cours de l’expérience la tasse de thé vert correspondait à 100 ml.

le thé vert conserver ses facultés cognitives

Cette vertu revient à son excellente composition en polyphénols du thé, en particulier la contenance en catéchines spécifiques. Le thé vert en est une véritable mine. Il contient 67,5 % de catéchines contre 15,5 % du thé noir.  En effet les polyphénols protègent considérablement les neurones, contrairement aux autres sortes de thés et au café.

Même s’il est difficile d’établir un lien de cause à effet entre les thés verts les facultés, on est tout de même tenter d’alléguer que c’est la consommation de thé vert qui explique le faible taux de maladies  telles que la maladie d’Alzheimer et celle de Parkinson en régions orientales notamment au Japon où la consommation du thé vert entre dans la tradition. Ce qui n’est pas le cas en Occident, où le thé vert n’est pas dans les habitudes alimentaires.