L’obésité

28

Définie par l’OMS comme une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé, l’obésité est la conséquence d’une consommation trop grande de calories non dépensée en énergie au cours de nombreuses années.

obésité

Il faut retenir qu’il existe une différence entre l’obésité et l’embonpoint. La surcharge pondérale de la personne qui présente de l’embonpoint est moins importante que celle de la personne obèse. Il y a une forme vraiment avancée d’obésité qu’on nomme l’obésité morbide,-tellement dangereuse qu’elle est susceptible de réduire l’espérance de vie d’une personne de 8 à 10 ans

Il serait une erreur de s’en tenir au poids pour conclure à l’obésité ou à de l’embonpoint. On utilise bien plus de techniques pour détecter l’obésité et dire ce que seront ses conséquences sur la santé d’une personne.

Tout d’abord, plus utilisé et reconnu par l’OMS, l’indice de masse corporelle (IMC) que l’on calcule en divisant le poids (kg) par la taille au carré (m²). Le poids idéale ou poids santé est 18,5 à 25. Si le rapport est entre 25 et 29,9, il y a embonpoint ou surcharge pondérale.  L’obésité c’est quand l’indice est supérieur ou égal à 30. L’obésité devient morbide lorsque le rapport est supérieur ou égal à 40.

Ensuite, le tour de taille, qui généralement complète  l’IMC, est utilisé pour trouver les excès de graisse à l’abdomen. On parle d’obésité abdominale lorsqu’une femme fait plus 88cm de tour de taille, et qu’un homme en fait 102cm. L’obésité abdominale accroit les risques de maladies chroniques telles le diabète, l’hypertension, les maladies cardiovasculaires, l’arthrose, les douleurs de dos, le goutte et bien d’autres.

Le troisième moyen pour déceler l’obésité est le rapport  tour de taille/tour de hanche. Il est de loin le plus précis en matière de la répartition de la graisse dans le corps. L’indice de masse adipeuse (IMA) est une nouvelle mesure de l’excès de graisse mais qui n’est pas encore appliquée.

La prévalence de l’obésité est exponentielle actuellement. L’obésité absolument touche tout âge, tout niveau social et économique, aussi bien les populations des pays développés que ceux des pays sous-développés.

Plusieurs causes expliquent cette fréquente de l’excès de graisse dans le monde. Elles se résument l’existence d’environnements obèsogènes de par le monde : ce sont des milieux de vie qui favorisent l’obésité. On y trouve généralement une forte accessibilité aux aliments riches en gras, en sel et en sucre, très caloriques et peu nutritifs (la malbouffe) ; un mode de vie sédentaire et stressant ; un milieu de vie peu propice à du transport actif (marche, vélo). Entre autre, les personnes qui ont une prédisposition génétique propice à la prise de poids courent des risques d’obésité particulièrement quand elles vivent dans un milieu obésogène.

Les complications de l’obésité vont au-delà de la santé physiologique pour atteindre le psychologique, les personnes obèses vivent dans l’anxiété et la dépression à cause de leur difficulté à perdre du poids et convenir au standard social, en plus du regard des autres.