Abandon corporel

1.413K

Plutôt qu’une technique, l’abandon corporel est une façon de voir la vie que partagent un certain nombre de personnes actives dans la pratique psychothérapeutique. « L’abandon corporel, c’est comme une méditation à l’envers : ça consiste à se coucher sur le dos, les yeux fermés, et à ne rien faire. Rien. Ni se gratter, ni bouger le bras qui fatigue, rien, aucun mouvement volontaire. L’aidant, l’accompagnateur, le thérapeute s’assoit et place ses deux mains de chaque côté de la tête. C’est le “toucher-présence”. Puis, tous les deux laissent la vie venir, laissent le corps manifester ce qu’il veut, ce qu’il est. »

abandon corporel

Aujourd’hui, les praticiens de l’abandon corporel travaillent avec le toucher et la parole, mais l’essentiel, ce n’est ni le toucher ni la parole, c’est la présence. La seule façon par laquelle un thérapeute peut favoriser ce rapport à soi chez le client, c’est d’être lui-même capable de se recevoir. Plus un thérapeute fait place à sa propre vie, plus il permet à la personne qui est là d’être comme elle est.

Pour ce genre de travail, le thérapeute doit certes être compétent, mais en plus, il doit avoir fait un important cheminement dans l’accueil de soi et poursuivre sans cesse ce travail. Son projet, fort exigeant, ne consiste pas à guérir (les autres ou lui-même), mais à devenir avec les autres.

L’abandon corporel n’est pas indiqué pour les personnes qui désirent régler rapidement ce qu’elles voient comme un « problème », ou qui cherchent une recette pour le bonheur. Par contre, ceux qui voient la thérapie comme une recherche de sens ou comme un moyen d’explorer les questions existentielles y trouveront un contexte favorable. Des psychothérapeutes en abandon corporel disent tout de même être en mesure de travailler avec des clients aux problématiques complexes et difficiles.

L’abandon corporel se pratique autant en groupe qu’individuellement. Les rencontres de groupe, périodiques ou intensives, peuvent prendre diverses formes : soirées ou journées combinant travail corporel, échanges verbaux, réflexion ou discussion sur certains thèmes. Comme les autres types de thérapies de groupe, les séances d’abandon corporel favorisent, chez les participants, des manifestations qui touchent les autres, leur donnant ainsi accès à des éléments personnels souvent insoupçonnés.