Que faire contre les courbatures ?

54

Les courbatures sont les problèmes musculaires les plus classiques mais aussi les plus méconnues. Elles sont caractérisées par une douleur d’apparition retardée à la suite d’un effort intense ou inhabituel. La disposition du muscle, peu adapté à cette activité nouvelle, se montre inadéquate. Les cellules musculaires les moins résistantes et donc souvent les plus vieilles cèdent sous les tensions et engendrent des micros-lésions. Ce ne sont pas ces lésions qui entraînent les douleurs mais l’inflammation qui en résulte. Les micro-lésions musculaires libèrent dans le sarcoplasme des enzymes responsables d’un processus inflammatoire.  Alertées par ces enzymes, les cellules de l’immunité rappliquent au niveau des zones nécrosées et libèrent à leur tour des molécules chimiques responsables de la douleur et du gonflement ; laquelle a pour but de réparer les muscles, et même de les fortifier.

massage contre les courbatures

Le massage contre les courbatures

Lorsqu’on masse la zone douloureuse, des fibres sensitives le perçoivent et transmettent l’information de contact au cerveau. Durant un court laps de temps, le cerveau ne reçoit donc plus le message de l’inflammation et la douleur s’atténue. Malheureusement, la douleur reprend aussitôt que le massage se termine.

Une modification du métabolisme

Le massage favoriserait la création de mitochondries, des structures cellulaires impliquées dans la gestion de l’énergie. Cette augmentation du nombre de mitochondries au sein de la cellule permettrait une meilleure cicatrisation des micro-lésions musculaires

Le froid contre les courbatures : mythe ou réalité ?

La cryothérapie repose sur les capacités du froid à réduire le calibre des vaisseaux, à soulager la douleur et à aider à résorber les hématomes. Les immersions dans l’eau froide ont montré des effets conséquents dans certaines études alors qu’elles étaient comparables à un placebo dans d’autres. Les différences résident dans les protocoles des expériences et les modes d’application de cette technique. Il semble ainsi que pour avoir un effet, le temps d’immersion doit être d’au moins 20 minutes pour que la température corporelle puisse diminuer de manière significative.

Les antidouleurs, inefficaces contre les courbatures

Aussi étrange que cela puisse paraître, les médicaments antidouleurs ne semblent avoir que peu d’effet sur les courbatures, voire même pas d’effet du tout. Ces substances sont comparables à un placebo, particulièrement les antidouleurs les plus communs (Ibuprofène, Paracétamol et Aspirine). Ils réduiraient la croissance musculaire en entravant le processus de réparation des microlésions.

Le décrassage après l’effort est-il utile ?

Le décrassage, qui correspond la plupart du temps à un léger footing, est recommandé par certains dans les minutes qui suivent l’effort principal ou le lendemain afin de réduire les courbatures et d’améliorer le processus de reconstruction musculaire.

La stratégie la plus efficace pour éviter les courbatures reste la prévention.