Les zones érogènes chez l’homme

355

L’homme est essentiellement sensible aux stimulations sexuelles centrées sur les organes génitaux. Sur le pénis, le frein du gland est l’endroit le plus sensible et donc plus réactif au plaisir. Ensuite vient la couronne du gland, puis le gland, zone à l’extrémité de la verge, les testicules, la tige du pénis, le périnée mais aussi la zone autour de l’anus.

zones érogènes chez l’homme

Voici la cartographie des zones masculines qui comportent le plus de capteurs du plaisir :

  • Les testicules : La peau qui recouvre les testicules est bourrée de capteurs sensibles sensible au froid et au plaisir. Cette peau a également pour fonction de protéger les testicules et de les maintenir à une température plus fraîche que celle du reste du corps. Pour les stimuler, il faut les masser avec délicatesse avec une main sans exercer aucune pression.
  • Les fesses : on ne prête pas souvent attention à cette partie du corps. Elles contiennent d’importantes terminaisons nerveuses très sensibles. Pour les stimuler, il faut faire les pincer ou les mordiller doucement. Caresser aussi le pli entre la fesse et la cuisse, une zone très sensible, du bout des doigts.
  • Le pubis est un os recouvert d’une couche graisseuse qui adoucit la pression lors d’un rapport sexuel. Il contient de nombreux filets nerveux. Passez le plat de votre main dans les poils pour que la peau soit subtilement sollicitée
  • Les mamelons : Les mamelons sont particulièrement sensibles. Caresses, petits mouvements circulaires avec votre langue pour les stimuler, cela ne fera que monter le plaisir.
  • Les oreilles : elles comportent des cellules neurologiques hypersensibles. Vos doigts et vos langues sont nettement efficaces. Vous pouvez sucer le lobe ou exercer un va-et-vient dans le pavillon de l’oreille
  • Les aisselles : la peau des aisselles est fine et très sensible, mais les poils et l’odeur sont érogènes. Pour les stimuler, il faut les caresser délicatement du bout des ongles et même avec le plat de la main le long du muscle de l’extérieur de l’aisselle
  • Le périnée : le périnée se situe entre la base de la verge et l’anus, en partie recouverte par la peau des bourses. C’est une zone ultra sensible puisqu’elle cache le point P de l’homme. Ce point stimule indirectement la prostate, glande de la taille d’une noix qui se contracte lors de l’éjaculation et donne du plaisir. Il faut le masser avec un ou deux doigts pour le stimuler.
  • Le frein : C’est le petit filet de peau tendu entre le gland et le reste du pénis, au niveau du bourrelet qui encercle le gland, sur sa face inférieure. C’est la première zone érogène de l’homme, Il est riche en récepteurs sensoriels ainsi qu’en petits vaisseaux sanguins. C’est ce qui le rend si érogène, mais aussi si fragile donc à traiter avec beaucoup de délicatesse. Utiliser la langue pour le stimuler.
  • Le gland et sa couronne : Le gland, qui se trouve au bout du pénis et il est cerclé d’un bourrelet appelé la couronne. Ils font partie des zones les plus sensibles du pénis. La fellation ou utiliser votre main pour les caresses en ce servant de la lubrification naturelle du pénis pour les stimuler.