L’éducation somatique

909

Définie comme étant l’ensemble des méthodes qui permettent d’accroître la souplesse, l’aisance, l’efficacité et le plaisir du corps et du mouvement, l’éducation somatique est une discipline qui soutient le développement de la conscience corporelle et de l’équilibre postural. En outre, la discipline connait une expansion exponentielle en raison de son utilité dans plusieurs domaines, notamment le sport, l’art et la création (danse, théâtre), pour la bonne posture au travail et aussi dans la vie quotidienne.

Les approches ou techniques, qu’on peut retrouver dans l’éducation somatique, sont très variées.  Elles ont été proposées par des personnes différentes. Par exemple : la technique Alexander, la méthode Feldenkrais, la Kinetic Awareness,  le BodyMind Centering, pour ne citer que ceux-là.

éducation somatique

La méthode de Pilates et celle de Trager bien qu’elles permettent de travailler la souplesse du corps, ne font pourtant pas partie des techniques d’éducation somatique.

Bien que multiples et variées, les méthodes d‘éducation somatique ont des points en commun dont certains sont fondamentaux et les autres les caractéristiques.

En ce qui concerne les fondamentaux, ce sont l’éducation et la somatique. L’éducation est relative au fait que le corps doit et peut apprendre les facultés adéquates à tout moment et à tout âge. La somatique se rapporte au soma (qui a trait au corps dans sa part intérieure). L’objectif de l’apprenant est de comprendre son corps et de faciliter son évolution.

Quand on en vient à leurs caractéristiques, il y en a plusieurs que les techniques font similairement, notamment : le statut d’éducateur et non de thérapeute, l’apprentissage par expérience et non en théorie, l’adoption des postures adéquates, la prévention des blessures du système musculaire et celui du squelette et l’amélioration des potentiels humains. La principale caractéristique étant la rééducation du corps.

On retiendra néanmoins qu’au-delà de ces similarités, les méthodes d’éducation somatique, se distinguent sur des points tels que : l’individualité dans les exercices (la gymnastique holistique), l’intimité de certaines techniques (méthode de libération des cuirasses). Certaines méthodes requièrent des équipements alors que d’autres non. Et certaines sont spécifiquement adaptées aux femmes en période de grossesse, c’est le cas de l’anti-gymnastique.

En conclusion, il est recommandé de choisir une méthode qui répond à ses besoins et par la même occasion qui correspond à ses expériences, ses sensibilité et style.