La vitamine A

28

La vitamine A est une vitamine qui dissout dans l’eau. Elle est connue dans l’organisme, sous la forme de rétinol, de rétinal (dans la rétine), d’acide rétinoïque (dans les os et les muqueuses) ou de palmitate de rétinyle (réserves stockées dans le foie). La vitamine A est fournie à l’organisme à travers la consommation les aliments qui en contiennent suffisamment. On l’appelle rétinol parce qu’elle a été trouvée premièrement dans la rétine.

L’importance de la vitamine A dans la vision n’est plus un secret. En particulier le rôle non négligeable qu’elle joue dans l’adaptation de l’œil à l’obscurité. Elle entre également dans la bonne croissance des os, la reproduction et la régulation du système immunitaire. La santé de la peau et des muqueuses, qui sont les défenses initiales du corps contre les agents pathogènes (les yeux, les voies respiratoires et urinaires, les intestins) repose aussi sur de la vitamine A.

vitamine A

En outre, le rétinol est incontournable dans la vie cellulaire car elle aide à la diversification et à la croissance des cellules en contribuant à la transcription de gènes, à la synthèse de certaines protéines. Son rôle s’étend au contrôle des réponses inflammatoires et à l’absorption du fer par l’organisme. La qualité antioxydante de la vitamine A est largement reconnue.

Pour faire le plein de vitamine A, consommer les véritables mines de cette vitamine que sont les abats de dindes ou de poulets, le hareng mariné, des légumes  dont la patate douce, la carotte, l’épinard, le chou, la courge, le rutabaga. Le cantaloup, le foie de bœuf, la patate douce  et les feuilles de pissenlit sont également répertoriés comme de bonnes sources de vitamine A.

Les cas de carence en vitamine A sont réellement très rares, particulièrement dans les pays développés. Ils concernent généralement les personnes affectées par des maladies qui provoquent une malabsorption de la vitamine A, citons : la malabsorption des gras, la fibrose kystique, la diarrhée chronique, les maladies du foie, le sida, la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse et l’hyperthyroïdie. Il est indispensable dans ces situations de se faire consulter par un  médecin.

La transformation des carotènes en vitamine A  peut être rendue difficile s’il y a une carence en zinc, en vitamine C, en protéine ou en cas d’alcoolisme. Les enfants et les femmes enceintes sont des personnes exposés à la carence en vitamine A à cause de leurs besoins élevés.

On peut connaitre aussi une hypervitaminose A c’est-à-dire un excès non éliminé de vitamine A.  Les manifestations de l’avitaminose et de l’hypervitaminose A se recoupent, notamment :   maux de tête chroniques; douleurs abdominales, musculaires et articulaires; dessèchement de la peau, des muqueuses et des yeux; conjonctivite ; chute des cheveux; nausées; diarrhée; perte de l’appétit;  hyperleucocytose; ostéoporose.

Il faut donc veiller à ne pas excéder les besoins en vitamine A de l’organisme, mais également, et surtout chez les enfants, combler les besoins car leur résistance aux maladies infectieuses en dépend du bon apport de vitamine A.