La gymnastique émotionnelle

325

La gymnastique émotionnelle est une marque déposée proposant une approche somatique et préventive. C’est une gymnastique bien différente de la gymnastique classique, qui tient compte  de toutes les dimensions de l’Être (organisme physique, émotions, sensations, pensés) et les relie en un tout indissociable.

Dans la pratique, la gymnastique émotionnelle propose des mouvements lents, dénués de force et à son rythme individuel.  La GÉ permet de découvrir sans jugement l’état et la vie des muscles. Elle facilite le travail des muscles, afin de redonner de la souplesse à ceux qui sont rétractés, raccourcis ou atrophiés. L’aisance et la vitalité des muscles favorisent le traitement de plusieurs maux : maux de dos, de nuque, problèmes digestifs, arthrite, arthrose, fibromyalgie et bien d’autres.

gymnastique émotionnelle

Grâce à la pratique de la gymnastique émotionnelle, on peut libérer les raideurs musculaires surtout celles de la chaîne musculaire postérieure. Une fois les raideurs déliées, le corps regagne un meilleur équilibre ostéo-articulaire et musculaire, alors l’individu «développe la conscience du corps que l’on est» tout en évacuant naturellement les mémoires émotionnelles qu’il retient depuis plusieurs années. Un mieux-être s’installe.

Chaque personne possède sa propre organisation neuromusculaire. Celle-ci s’est établie en fonction de son vécu émotionnel. Certains muscles se sont rigidifiés sous l’effet des tensions sociales et familiales. Et à la longue, cela engendrerait de l’inconfort, des raideurs musculaires, une fatigue constante et même parfois de la déprime. La Gymnastique émotionnelle® intervient alors pour favoriser l’évacuation les mémoires émotionnelles conservées depuis plusieurs années. Le processus d’une libération émotionnelle se fait toujours lorsque la personne est prête, intérieurement, à évacuer de son corps les émotions réprimées et celles-ci peuvent alors emprunter différentes formes d’expression : pleurs, rires, légers tremblements, sensations de chaleur ou de froid. Elles peuvent aussi s’exprimer en rêve, porte entre le corps et l’inconscient.

Dans la pratique de la Gymnastique émotionnelle, il est recommandé de s’abandonner à l’éveil de la sensibilité musculaire et à l’intelligence corporelle. En plus des cinq sens de base, des sens unidimensionnels, nous éveillons la proprioception, qu’il y a dans les tendons qui s’attachent aux articulations, dans les ligaments qui relient les os entre eux et dans les muscles des récepteurs musculaires sensitifs qui renseignent le cerveau sur la position de chaque partie du corps dans l’espace. Il y a également l’intéroception (l’état de nos organes) et l’extéroception (provenant de la peau et du corps). La Gymnastique émotionnelle® favorise largement le développement de la proprioception de notre corps. Faire bouger des parties de notre corps sans avoir recours aux yeux nous ouvre à d’autres espaces de notre être, à notre ressenti, à de nouvelles sensations et agrandit l’éventail de nos perceptions.

En outre, avec la pratique de la GÉ, nous pouvons déverrouiller nos articulations et  nos vertèbres gagneront en espace et exécuteront mieux leur jeu de rotation et le corps retrouvera son axe.