Généralités sur le stress

549

A la fois un mal être et une maladie,  le stress semble récemment gagner en popularité. Il est, à tort ou à raison, de plus en plus relié au manque de repos. A ce jour, l’on est incapable d’affirmer si c’est le stress qui provoque le déficit de relaxation ou vice versa.

Toutefois, les scientifiques ont expliqué que pour qu’un état esprit soit qualifié de stressé, il  faut avoir : un agent de stress (encore appelé la source, elle est souvent externe et rarement interne. Elle peut être physique, mental, social et émotionnel) ; une réaction de stress (elle est surtout physiologique). Et enfin, une attitude, dernière condition à réunir pour obtenir un état de stress.

Généralités sur le stress

Le stress peut être aigu ou chronique. Les symptômes varient selon chaque cas. Une fois installé, le stress peut provoquer chez sa victime, différentes sortes de symptômes. Ceux-ci peuvent être physiques, mentaux et émotionnels et enfin comportementaux.

Sur le plan physique, la victime peut manifester des signes tels que la fatigue, les tensions musculaires, la perte d’appétit, les migraines…

La baisse de la libido ; la faible estime de soi, l’irritation, l’indécision et le manque de joie de vivre sont entre autres symptômes mentaux et émotionnels du stress.

Au niveau comportemental, les symptômes du stress pourront être : la consommation excessive d’excitants et de produits, le sédentarisme et l’abus de la télévision, et surtout la perception de négativité dans toutes les circonstances.

Il faut retenir qu’en ce qui concerne le stress, les mêmes causes ne produisent pas les mêmes effets. Ce qui causera le stress chez X ne le fera pas chez Y. Egalement en fonction de l’humeur de l’individu, une situation qui avait été agent de stress ne le sera pas un autre jour.

Dans certains cas, le stress serait vu comme une bonne chose, parce qu’il stimulerait certaines personnes à plus de travail. Ces genres de personnes rechercheraient et même créeraient les situations stressantes pour atteindre les objectifs qu’elles se sont fixés.

Comme quoi, il y a du bon même dans les pires situations.