Artichaut : pourquoi est-il excellent pour la santé ?

496

L’artichaut est une plante potagère dont on consomme le bourgeon floral (ou capitule). Il appartient à la grande famille des astéracées (ou composées) qui comprend une multitude d’espèces, dont plusieurs sont utilisées comme aliments ou comme plantes médicinales : pissenlit, laitue, chicorée, bardane, centaurée, salsifis, scorsonère, tanaisie, armoise, chardon-Marie, achillée, camomille, arnica, etc.

Artichaut

Originaire du bassin méditerranéen, il existe à ce jour 2 types d’artichaut. L’artichaut exige beaucoup d’espace pour sa pleine croissance. Il se prête donc mal aux petits jardins familiaux. De plus, il exige une bonne fertilisation ainsi qu’une abondance d’eau en cas de sécheresse.

L’artichaut est apprécié tant pour ses feuilles que pour son cœur au goût raffiné. Source élevée de fibres et de nombreuses vitamines, il possède un fort pouvoir antioxydant qui procurerait de nombreux bénéfices pour la santé. En effet, les parties comestibles de l’artichaut renferment une grande variété d’antioxydants, tels que certains composés phénoliques et des anthocyanines. La silymarine, un autre antioxydant de l’artichaut, pourrait contribuer à la prévention et potentiellement au traitement spécifique du cancer.

L’artichaut renferme aussi de l’inuline, un sucre non digestible de la famille des fructanes et qualifié de prébiotique ; c’est-à-dire qu’elle n’est pas digérée ni absorbée par l’intestin grêle, mais fermentée par la flore bactérienne du côlon.

La manière la plus simple de consommer l’artichaut et d’en apprécier toute la saveur consiste à le faire cuire et à le servir tel quel. La cuisson, qui se fait dans l’eau bouillante, à la vapeur ou à l’autocuiseur, prendra de 10 à 50 minutes, selon la grosseur de la pomme et la méthode utilisée. L’artichaut est cuit lorsque les feuilles situées près du centre se détachent facilement lorsqu’on les tire.

Pour le manger, enlevez d’abord les plus grosses feuilles qui peuvent être dures et filandreuses. Prélevez ensuite les feuilles une à une et trempez leur base dans du simple beurre fondu, une mayonnaise ou toute autre sauce de votre choix. Faites glisser les feuilles entre vos dents en retenant seulement la partie charnue. Faites ainsi votre chemin jusqu’au cœur, qui constituera l’apothéose du plat. Enlevez alors le foin qui se trouve sur le cœur, puis versez un peu de sauce et dégustez.