Acerola

754

L’acérola pousse dans les forêts sèches d’Amérique du Sud et peut atteindre 5 mètres. Il produit des fruits rouges qui s’apparentent à la cerise européenne. Son jus, obtenu à partir des fruits, est très populaire en Amérique du Sud.

Acerola

Les fruits d’acérola sont consommés en cas de fièvre et de dysenterie. La très forte teneur en vitamine C de l’acérola, avec une teneur de 10 à 40 fois plus importante que l’orange, en fait un aliment exceptionnel pour stimuler le système immunitaire et pour prévenir ou traiter le scorbut. La quantité moyenne de vitamine C est de 1,8 g par 100g de pulpe d’acerola, avec des niveaux oscillant entre 1 et 2,3 g par 100 g de pulpe. Elle peut être consommée comme complément alimentaire en cas d’anémie ou à l’inverse chez les personnes souffrant de diabète ou d’hypercholestérolémie.

L’acérola contient également deux fois plus de magnésium, de vitamine B5 et de potassium que l’orange. Elle contient aussi de la vitamine A, de la thiamine, de la riboflavine et de la vitamine B3 (niacine) à des concentrations comparables à celles d’autres fruits. On y trouve aussi du fer, du phosphore et des protéines, ainsi que du béta-carotène et des polyphénols qui sont de puissants anti-oxydants.

Attention

L’acérola est à éviter chez les patients :

  • souffrant de goutte car elle peut augmenter les taux d’acide urique ;
  • ayant des antécédants de calculs rénaux (néphrolithiase) car l’acérola peut augmenter la formation de ces calculs.

Contre-indications

Certaines personnes peuvent présenter des allergies à l’acérola ou à ses ingrédients.

Effets indésirables

Il n’existe pas d’études cliniques de bonne qualité ayant rapporté des effets indésirables de l’acérola. Cependant, de fortes quantités d’acérola (au-dessus de 1 g/jour) peuvent néanmoins provoquer des effets secondaires tels que diarrhée, nausée et dyspepsie (douleur abdominale), du fait de sa haute teneur en vitamine C.