Accorder son rythme de vie et son horloge biologique pour vivre mieux

47

Bien que nous puissions avoir le sentiment de vivre sur une ligne droite qui a pour début notre naissance et pour fin notre mort, notre vie, ainsi que celle de tout organisme vivant, est essentiellement conditionnée par un rythme.

Accorder son rythme de vie et son horloge biologique

En effet, le respect des rythmes biologique et physiologique conduit à un équilibre intérieur. Les rythmes optimisent les systèmes biologiques : ils organisent leurs activités en tâches successives, les synchronisent les uns aux autres et les adaptent à un environnement extérieur naturellement cyclique. La notion de temps est essentielle en biologie. Le rythme est un principe fondamental en physiologie.

Le jour et la nuit

  • Se lever avec le jour, plus tôt en été, plus tard en hiver. Pour se sentir bien en journée, il faut adapter son heure de coucher, qui conditionnera le sommeil, le réveil et l’énergie du lendemain.
  • Prendre le temps de se réveiller, s’étirer, se masser le visage, prendre quelques profondes respirations permet un lever en douceur pour le corps et l’esprit. Boire un verre d’eau à température ambiante pour se réhydrater.
  • S’asseoir devant un petit déjeuner non sucré et protéiné: après 6, 7 ou 8 heures sans manger, notre glycémie est au plus bas et notre cholestérol au plus haut. Il faut emmagasiner une énergie longue et stable pour commencer la journée.
  • La matinée est plus propice au travail difficile et créatif.
  • Le repas de midi sera équilibré avec une assiette divisée en 4: protéines animales, féculents (céréales ou farineux), légumes cuits, légumes crus, sans oublier les huiles crues d’olive, de colza et de noix.
  • Être vigilant à ne pas finir sa journée trop tard, se donner une heure limite et s’y tenir est important.
  • Profiter du retour chez soi pour marcher, s’aérer, se distraire. Descendre un arrêt plus tôt et finir à pied, faire le tour de son jardin, ou concocter tranquillement le dîner, plutôt que de se précipiter à nouveau vers l’ordinateur.
  • Le dîner ne doit pas être trop tardif et rester léger : fruits de mer, poissons, légumes cuits et crus, légumineuses, féculents en petite quantité seront à privilégier.
  • Une bonne nuit se prépare : la chambre à coucher doit rester ce que son nom indique : un endroit pour dormir, et non le lieu de tous les gadgets : télévision, ordinateur, etc…

La semaine, le mois

rythme de vie

Chaque début de mois pourrait être l’occasion de faire le point sur ses objectifs, sur les changements à opérer, sur les actions à entreprendre, sur le calendrier personnel ou familial. Un week-end par mois, pourquoi ne pas imaginer un moment particulier, un petit voyage loin ou près de chez soi, une petite fête ou quelque autre moment dépaysant.

Une année, une vie…

Les saisons nous guident avec des différences de lumière et de températures. Le corps a des capacités d’adaptation qui lui coûtent de l’énergie et il réagira selon les facteurs environnementaux qui vont lui parvenir (lumière électrique, bruits, chaleur artificielle…). Écouter notre horloge biologique, permettra de mieux répartir les énergies, de prendre régulièrement du recul, de prendre le temps – celui des actions, celui des décisions, celui de la planification ou celui de l’ouverture à l’intuition grâce à des perceptions bien aiguisées.